Ecrit le par dans la catégorie santé.

L’Association pour la promotion de l’accompagnement sexuel (Appas) a envoyé aux députés un projet de proposition de loi  pour demander la reconnaissance et l’agrément des associations œuvrant dans le domaine de l’accompagnement à la vie affective et à la santé sexuelle des personnes handicapées. Cette proposition vise à légaliser et à réglementer, par une formation et un encadrement stricts, les associations spécialisées. Actuellement, ceux qui facilitent la rencontre peuvent être considérés comme proxénètes, même si dans les faits aucun professionnel ni aucune association militante n’a été condamné.

Si cette pratique est reconnue en Allemagne, en Suisse, aux Pays-Bas ou en Belgique, elle reste toujours taboue en France », explique à Hospimedia l’essayiste Marcel Nuss, président-fondateur de l’Appas et lui même lourdement handicapé. À ce jour, seules l’Appas et l’association CH(s)Ose revendiquent le développement de cette activité dans l’Hexagone. La première bravant ouvertement la loi, la seconde ayant formé des assistants en Suisse avec l’association Corps solidaires. « On ne peut pas continuer à faire comme si les personnes très handicapées n’avaient pas de sentiments, d’envie ou de désirs. Depuis 2013, nous avons reçu plus de 1 300 demandes d’accompagnement, et de plus en plus de la part de professionnels d’établissements qui refusent d’ignorer que cette demande fait partie du projet de vie des résidents« , poursuit Marcel Nuss.

L’Appas a formé 52 accompagnants et permis la réalisation de près de 400 rencontres. L’association a été contactée au printemps par le défenseur des droits qui est en train de préparer un rapport sur la question. « Nous avions déjà interpellé individuellement quelques parlementaires mais sans succès« , reconnaît Marcel Nuss qui a décidé cette fois de tous les contacter. Sa mobilisation, lancée le 3 décembre à l’occasion de la journée mondiale des personnes handicapées, est accompagnée d’une campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EnDessousDeLaCeinture.

SOURCE HOSPIMEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *